Accueil > Les collections > Bibliographies > Musique, Cinéma, Arts & Loisirs > Tendances, les nouveautés > Tendances n°10 - Espace Musique
Tendances n°10 - Espace Musique
Listes de nouveautés
Juillet 2005

OS MUTANTES
Everything is possible
Luaka Bop
049.2 OSM
Affiliés au courant tropicaliste, proches de Caetano Veloso, de Gilberto Gil et de Jorge Ben, les Os Mutantes devaient avoir l’air de véritables Martiens à la fin des sixties. De la bossa tordue à la parodie de Santana, en passant par le rock à guitare, ils naviguent dans un univers unique jalonné d’incroyables effets sonores.

Hans PFITZNER
Das dunkle Reich
Solistes vocaux, Rundunkchor Berlin, Rundfunk-Sinfonie Orchester Berlin, Rolf Reuter, dir.
CPO
3 PFI 20

Johann Joachim QUANTZ
Concertos pour flûte
Rachel Brown, flûte, The Brandeburg Consort, Roy Goodman, dir.
Hyperion
3 QUA 19.72
Quantz (1697-1773) est généralement connu pour avoir été le professeur de flûte de Frédéric le Grand, roi de Prusse. Les concertos enregistrés ici témoignent du passage du style baroque haendelien et vivaldien au style vocal plus galant de Hasse, tandis que les allegros frôlent presque les débuts de l’époque classique.

Joseph Joachim RAFF
Concertos pour violoncelle n°1 et 2, Duo pour violoncelle et piano, Pièce de fantaisie pour violoncelle et piano
Daniel Müller-Schott, violoncelle, Robert Kulek, piano, Bamberger Symphoniker,Hans Stadlmair, dir.
Tudor
3 RAF 19.43
Les deux concertos pour violoncelle sont des pages magnifiquement écrites, dédiées à deux grands virtuoses du XIXe siècle (Grützamer et Popper), brillantes, généreuses, d’une virtuosité euphorique et communicative. Sur un somptueux Goffriller, Daniel Müller-Schott en donne une interprétation de toute beauté : ampleur, générosité et onctuosité du son, justesse et homogénéité des registres, clarté des traits les plus virtuoses.

Hans ROTT
Symphonie n°1, Prélude orchestral, Prélude de « Jules César »
Münchner Rundfunkorchester, Sebastian Weigle, dir.
BMG
3 ROT 24
Hans Rott (1858-1884), élève dans la classe d’orgue d’Anton Bruckner, fut un compositeur follement doué, dont le génie ne put que partiellement s’accomplir : la démence et la tuberculose le détruisirent (il n’avait que 26 ans !) et il mourut dans un asile, partageant ce sort funeste avec Robert Schumann et Hugo Wolf.

Robert SCHUMANN
Concerto pour piano BEETHOVEN : Concerto pour piano n°3)
Clara Haskil, piano, Orchestre de la Suisse romande, Ernest Ansermet, dir.
Claves
3 SCH 19.11
En 1956, Clara Haskil, alors au sommet de sa gloire, retrouve Ernest Ansermet, avec qui elle joue depuis des décennies pour un concerto de Schumann dont la liberté, l’engagement, la poésie désenchantée, la diction si simple et pénétrante, le son irradiant font de cet enregistrement exhumé des archives de la Radio suisse romande un miracle.

Version imprimable de cet article Imprimer

Rester connecté

Newsletter :

Articles liés :

Voir aussi ...