Accueil > Les collections > Bibliographies > Musique, Cinéma, Arts & Loisirs > Tendances, les nouveautés > Tendances n°10 - Espace Musique
Tendances n°10 - Espace Musique
Listes de nouveautés
Juillet 2005

OS MUTANTES
Everything is possible
Luaka Bop
049.2 OSM
Affiliés au courant tropicaliste, proches de Caetano Veloso, de Gilberto Gil et de Jorge Ben, les Os Mutantes devaient avoir l’air de véritables Martiens à la fin des sixties. De la bossa tordue à la parodie de Santana, en passant par le rock à guitare, ils naviguent dans un univers unique jalonné d’incroyables effets sonores.

Johannes BRAHMS
Rhapsodie pour alto SCHUMANN : l’Amour et la vie d’une femme
Kathleen Ferrier, contralto, John Newmark, piano, Phyllis Spurr, piano, London Philharmonic, Clemens Krauss, dir.
Naxos
3 SCH 34
Un disque bouleversant, unique, comme tout ce que nous a laissé l’incomparable Kathleen Ferrier. La Rhapsodie pour alto reflète une force mélancolique, et la direction à la fois très dense et détaillée de Clemens Krauss en accentue le caractère sombre. Kathleen Ferrier chante avec une émotion contenue, son vibrato unique se mariant idéalement aux phrasés tour à tour solennels et interrogatifs de Krauss. Chaque note, chaque timbre acquiert ici un poids spécifique fondamental. Ce très bel enregistrement est une des pierres de touche de toute discographie brahmsienne.

Franz SCHREKER
Der Schätzgraber (le chercheur de trésor), opéra en 1 prologue, 4 actes et 1 épilogue
Josef Protschka, Gabriele Schnaut, Harald Stamm, ..., Philharmonisches Staatsorchester, Hamburg, Gerd Albrecht, dir.
Capriccio
3 SCH 35
Balayé par l’arrivée des nazis au pouvoir en 1933, Schreker, comme Korngold ou Goldsmidt, tomba dans l’oubli pour n’émerger qu’à la fin des années 1970. Schreker est, d’une certaine manière, l’héritier de Wagner et de Mahler. L’influence croissante de Schoenberg et de ses disciples rejettera peu à peu injustement son œuvre au second plan. Dans « le Chercheur de trésor », Schreker renoue avec la tradition allemande du « Marchenoper » (opéra-conte de fées) illustré notamment par « Hansel et Gretel » d’Engelbert Humperdinck. La partition évolue dans un style volontairement traditionnel et accessible. L’ampleur lyrique de l’inspiration, l’habileté dramatique et la virtuosité des scènes d’ensemble font du « Chercheur de trésor » l’opéra le plus immédiatement séduisant de son auteur. Création à l’Opéra de Francfort le 21.01.1920.

Franz SCHREKER
Der Ferne klang, opéra en 3 actes
Thomas Moser, Gabriele Schnaut, Victor von Halem, Siegmund Nimsgern, Radio-Symphonie Orchester, Berlin
Capriccio
3 SCH 35
Cet opéra, créé triomphalement à Francfort, le 18 août 1912, imposa son auteur parmi les espoirs de l’opéra allemand, éclipsant même les opéras de Richard Strauss sur le plan de la notoriété ! Dans « Der ferne klang » (un son lointain), Franz Schreker fait appel à toute la palette de l’expression romantique (lyrisme prégnant de l’écriture vocale, tissu orchestral d’une extrême richesse).

Richard STRAUSS
« Amor », scènes extraites des opéras de Richard Strauss : Ariane à Naxos, Arabella, le Chevalier à la rose. Brentano lieder op.68
Nathalie Dessay, Felicity Lott, Angelika Kirchschlager, Sophie Koch, Orchestre du Royal Opera House, Covent Garden, Antonio Pappano, dir.
Capriccio
3 STR 35
Il s’agit d“un disque émouvant qui nous permets d’entendre, à l’apogée de leurs carrières, les plus grandes chanteuses du répertoire straussien : Felicity Lott, l’une des plus grandes Maréchales, Angelika Kirchschlager (Octavian), Sophie Koch (le compositeur d’Ariane à Naxos), enfin, Nathalie Dessay, que l’on retrouve dans le rôle de Zerbinette. Son portrait, à la fois extrêmement fouillé et parfaitement cohérent, rend compte de toutes les facettes d’un personnage qui a été mûri par les multiples expériences scéniques.

Antonio VIVALDI
Virtuoso Cantatas
Philippe Jaroussky, contre-ténor, Ensemble Artaserse
Virgin
3 VIV 34
Toutes les qualités exceptionnelles de Philippe Jaroussky éclatent à nouveau ici : la fraîcheur et la pureté du timbre, le naturel et la souplesse de l’émission, le parfait contrôle du souffle, l’absolue beauté de la partie supérieure de la tessiture, l’intelligence du texte et la virtuosité technique sans faille.

Version imprimable de cet article Imprimer

Rester connecté

Newsletter :

Articles liés :

Voir aussi ...