Accueil > Les collections > Bibliographies > Musique, Cinéma, Arts & Loisirs > Tendances, les nouveautés > Tendances n°10 - Espace Musique
Tendances n°10 - Espace Musique
Listes de nouveautés
Juillet 2005

OS MUTANTES
Everything is possible
Luaka Bop
049.2 OSM
Affiliés au courant tropicaliste, proches de Caetano Veloso, de Gilberto Gil et de Jorge Ben, les Os Mutantes devaient avoir l’air de véritables Martiens à la fin des sixties. De la bossa tordue à la parodie de Santana, en passant par le rock à guitare, ils naviguent dans un univers unique jalonné d’incroyables effets sonores.

Henry DU MONT
Motets à voix seule, Motets en écho, Préludes et symphonies, Pièces d’orgue HODEMONT : Motets à voix seule HAYNE : Messe de Requiem pour Marie de Médicis, Trois Antiennes mariales
Henri Ledroit, Gérard Lesne, contre-ténors, Ricercar Consort, Chœur de chambre de Namur, La Fenice, Jean Tubery, dir., Bernard Foccroule, orgue
Ricercar
3 DUM 46
C’es avec bonheur que l’on retrouve la réédition de ce disque centré autour de l’œuvre d’Henry Du Mont (1610-1684). Enrichi de motets de Léonard Hodemont (1580-1636) et de somptueuses fresques sacrées que constituent la Messe de Requiem de Gilles Henri Hayne (1590-1650). Cette interprétation reste, en effet, marquée par la présence du regretté Henri Ledroit, un modèle vocal concernant ce type de répertoire.

Joseph HAYDN
Les Saisons
Marlis Petersen soprano, Werner Güra, ténor, Dietrich Henschel, baryton, RIAS-Kammerchor, Freiburger Barockorchester, René Jacobs, dir.
Harmonia Mundi
3 HAY 45
L’oratorio « Les Saisons », moins connu que la « Création », résonne tel un ample souffle panthéiste : partition gorgée de vie, de sonorités enchanteresses, l’ouvrage se nourrit aussi de l’admiration des hommes à servir cette vision idyllique. Solistes et chœur s’ingénient à chanter les éléments, à célébrer le miracle du cycle éternel des changements de la Nature.

Hildegarde BINGEN (von)
The origin of Fire (l’origine du feu) : musique et visions d’Hildegard von Bingen
Anonymous 4
Harmonia Mundi
3 HIL
Revenant à la musique d’Hildegard von Bingen, abbesse allemande du XIIe siècle, Anonymous 4 explore le thème de la Pentecôte et de la puissance de l’Esprit saint. Les chants intenses, émouvants et visionnaires d’Hildegarde (notamment l’hymne monumental « O igne spiritus » et quelques-unes de ses antiennes les plus raffinées) sont présentés ici dans un programme d’hymnes et de séquences qu’elle et ses compagnes ont dû entendre et chanter dans leur monastère chaque jour de l’année.

Frank MARTIN
Messe pour double choeur a cappella, Songs of Ariel MESSIAEN : Cinq Rechants, O sacrum convivium
RIAS-Kammerchor, Daniel Reuss, dir.
Harmonia Mundi
3 MAR 43
Peu de correspondances musicales relient Frank Martin (1890-1974) et Olivier Messiaen (1908-1992), mais leur foi les unit bien au-delà de leurs différences fondamentales et en fait deux des plus importants compositeurs chrétiens du XXe siècle. La « Messe pour double chœur » de Frank Martin est la profession de foi très œcuménique d’un chrétien fervent de notre temps. Quant aux « Cinq Rechants », dernière page a cappella écrite par Messiaen, ce dernier la considérait, à juste titre, comme l’une de ses meilleures œuvres.

Johann ROSENMULLER
Histoire de Noël
Cantus Cölln, Concerto Palatino, Konrad Junghänel, dir
Harmonia Mundi
3 ROS 41
De Rosenmüller, on connaît surtout les œuvres composées dans sa maturité, à Venise, où il s’était exilé pour éviter la justice saxonne qui lui reprochait ses mœurs « italiennes ». Konrad Junghänel a enregistré ici des petits concerts spirituels à la manière de Schütz. Le chef sait faire cohabiter des voix contrastées, d’une grande fraîcheur expressive, avec des couleurs parfois sensuelles. Ce qui vaut des concerts frémissants ou poignants, tout en conservant à l’ensemble une incroyable homogénéité.

Albert ROUSSEL
Psaume 80, Fanfare pour un sacre paien, le Bardit des francs, Aeneas
Benjamin Butterfield, ténor, EuropaChorAkademie, Orchestre philharmonique du Luxembourg, Bramwell Tovey, dir.
Timpani
3 ROU 41
Illustrant toute la notion de sacré dans l’œuvre de Roussel, les œuvres retenues se caractérisent par son intense ferveur poétique alliée à l’exaltation de héros guerrier. Une curiosité dans ce programme : la version originale du « Psaume 80 » en anglais, commande d’un éditeur new-yorkais. Version que Roussel lui-même jugeait supérieure « au point de vue de la puissance et de l’accent ».

Version imprimable de cet article Imprimer

Rester connecté

Newsletter :

Articles liés :

Voir aussi ...