Accueil > Les collections > Bibliographies > Musique, Cinéma, Arts & Loisirs > Tendances, les nouveautés > Tendances n°12 - Espace Musique
Tendances n°12 - Espace Musique
Février 2006

- 

JAZZ


COMPILATION
New think
Soul jazz
1 A. NEW
La compilation New Thing !, éditée par l’excellent label londonien Soul Jazz, fait un tour de la diversité expérimentée par le jazz le plus aventureux, dès la fin des années 60, et qui, à l’écoute, ressemble bien à une tentative d’énumération de toutes les facettes de l’héritage coltranien : on y entend du jazz très libéré, mais aussi beaucoup d’accents funk, soul, cosmiques et presque rock.

Swingle singers
American look
Universal music jazz
1 A. SWI

Mina AGOSSI
Well you needn’t
Candid
1 AGO
Mina Agossi est toujours attachée à dépecer jusqu’à l’os ses mélodies, à les transformer en lambeaux, puis à les dévorer tout cru. Il n’en reste généralement que le squelette, qu’elle parvient à faire danser admirablement bien, avec très peu d’artifices. Le trio janséniste (contrebasse, batterie et voix) est reconduit, seulement agrémenté ici d’une trompette décharnée, là d’un kamal n’goni africain.

The BAD PLUS
Suspicious activity ?
Columbia
1 BAD 90
The Bad Plus a renouvelé quelque chose dans l’art du trio piano-contrebasse-batterie, y injectant une attitude décalée, beaucoup de malice et une attention particulière au son. Ils veillent à ne pas sonner jazz, et pour cela ils enregistrent sous les auspices du producteur pop Tchad Blake.

Billy BANG
Vietnam : reflections
Justin time
1 BAN
Ancien combattant au Vietnam, Billy Bang a appris la musique pour exorciser ses démons. La musique devient alors le moyen d’exprimer le désir d’un autre ordre du monde, plus fraternel, où le plaisir se déploie. Un projet porté magnifiquement par des musiciens peu ou pas connus du tout du public français. On notera la présence du saxophoniste-flûtiste James Spaulding.

BELMONDO & LATEEF
Influence
B flat
1 BEL
A priori exemplaire de classicisme et de maîtrise, Influence se dévoile surtout comme empli de belles ambivalences stylistiques et esthétiques, parvenant avec beaucoup d’élégance à créer une passerelle très fluide entre les genres et les époques. On est là tout à la fois dans les années 2000 et les années 1950, le jazz et la liturgie, Coltrane et Debussy. Irrésolu, ce disque avance ainsi masqué et caché derrière une formule (l’hommage des élèves français au maître américain) qui prend, au fil des écoutes, des atours de collision entre deux mondes, de télescopage doucement extatique.

Pierre de bethmann
Complexe
Deluxe
1 BET
Deux ans après son premier album à la tête de cette formation, le pianiste Pierre de Bethmann, musicien de l’année 2004, continue son exploration du Fender Rhodes, qu’il utilise exclusivement ici, et de l’écriture, puisqu’il signe toutes les compositions de cet enregistrement. Aux côtés de David El-Malek, Michael Felderbaum, Vincent Artaud, remplaçant de Clovis Nicolas, et Franck Agulhon, le pianiste livre ici ce qui semble être un état des lieux de sa musique, un instantané de son activité de compositeur.

John COLTRANE
One down, one up : Live at the Half Note
Impulse
1 COL 40
Du début à la fin de ce double album, un flot continu de notes se déverse, irrigué par une ferveur et une spiritualité immenses. Ensemble, tous improvisent jusqu’à plus soif, jusqu’au tarissement complet de l’inspiration. La prise de risque est totale, et le repentir impossible. Les climats développés deviennent de plus en plus obsessionnels, tant les réitérations du saxo possèdent de puissantes vertus incantatoires. Coltrane est alors dans le dépassement le plus extrême, immergé dans une quête d’absolu à l’indiscutable intégrité : il tutoie les étoiles, sans baisse de régime ni d’inspiration.

Version imprimable de cet article Imprimer

Rester connecté

Newsletter :

Articles liés :

Voir aussi ...