Accueil > Les collections > Bibliographies > Musique, Cinéma, Arts & Loisirs > Tendances, les nouveautés > Tendances n°12 - Espace Musique
Tendances n°12 - Espace Musique
Février 2006

Julien PRIESTER
Love, love
ECM
1 PRI 70
Véritable musicien pour musiciens, le tromboniste Julian Priester (alias Pepo Mtoto pour les intimes bouddhistes) a été durant les seventies, outre un virtuose de son instrument, un compositeur négligé par la critique. En revanche, de Max Roach à Sun Ra, ses pairs ne s’y trompèrent pas, en le sollicitant régulièrement, comme Herbie Hancock entre 1970 et 1973, au sein d’un sextet dont l’influence des emblématiques opus Crossings et Mwandishi se fait encore sentir aujourd’hui dans l’electro. Un an après avoir quitté cette formation légendaire, Julian Priester enregistra Love, Love, accompagné par d’anciens Weather Report et Return To Forever, mais aussi par Patrick Gleeson qu’il côtoya dans ses projets avec Hancock, le tromboniste échafaudait ici deux longues et denses suites, au groove hypnotique digne de Miles et de Sly Stone, tandis que les bidouillages aux synthés émaillant l’ensemble rappellent parfois Sun Ra.

RASHANIM
Masada rock
Tzadik
1 RAS 90
D’un rock progressif à une incursion noisy, d’une ballade où s’impose l’oud de Shanir Blumenkranz, par ailleurs bassiste du groupe, à quelques interventions bien senties de Marc Ribot, ce Massada rock est une très bonne surprise.

Steve REID
Rhythmatism
Soul jazz
1 REI 70
Voilà un disque qui va faire plaisir à tous les amoureux du rythme. Enregistré en 2001, en une seule prise, cet album solo est en effet un véritable hymne à la batterie. Steve Reid est une encyclopédie du rythme, il a d’ailleurs élaboré un style novateur qui porte le nom de "Rhythmatism". Batteur historique et exceptionnel, il débute sa carrière à l’âge de 16 ans et a notamment collaboré avec Freddie Hubbard, Jackie McLean, Dexter Gordon, Charles MacPherson, Sam Rivers, Sun Ra, Miles Davis, Horace Silver... pour n’en citer que quelques-uns !

Jamie SAFT
Astaroth book of angel vol.1
Tzadik
1 SAF 90
La première surprise de ce disque, c’est le jeu de Jamie Saft au piano. On le connaissait jusqu’à présent essentiellement comme joueur de claviers électriques, plus versé dans l’installation d’ambiances sonores un peu électroniques, que comme pianiste au toucher délicat, ce qu’il se révèle être ici. Peu de dérapages free ou de torrent furieux de notes dans ce disque, l’accent est plutôt mis sur les mélodies. Outre Jamie Saft, le trio brille aussi par une section rythmique irréprochable. Que ce soit Greg Cohen, ou Ben Perowsky, partenaire entre autres de Uri Caine et Bojan Zulfikarpasic, les deux musiciens varient agréablement les climats.

John SURMAN
Way back when
Cuneiform
1 SUR 70
En 1969, John Surman - à n’en pas douter l’un des robustes piliers de cet âge d’or - n’était pas encore versé dans ces rêveries mélancoliques inspirées par le folklore local qui deviendraient sa marque de fabrique, pour le compte du label ECM, plus de dix ans après. Au contraire, tant au saxophone baryton que soprano, c’est son expressionnisme subtil qui se révéla en premier, comme ici, au cours de cette séance inédite, pas même remixée mais livrée telle quelle, brute de décoffrage et typique du son d’alors, avec son clavier électrique cristallin porté par le groove infernal de la section rythmique. Certes, dans la foulée, Surman se consacra au free pur et dur pendant un temps, au sein d’un trio qui rencontra un vif succès. Mais pour l’heure, Way Back When annonçait le meilleur de la fusion à venir : une musique proche de celle de Miles à partir de In a Silent Way.

Olivier TEMIME
Streetwise
Nocturne
1 TEM
Personnage du jazz hexagonal, Olivier Temime a aiguisé son jeu en rôdant dans les clubs de la capitale au feu de jams nocturnes aussi pluriels que possible. Aujourd’hui, le jeune homme à la coiffe d’Iroquois ne s’est pas assagi. Affranchie de tout préjugé, sa musique est audacieuse et spontanée sans être désinvolte. Au contraire, l’implication du leader et de ses excellents partenaires - Jérôme Barde (guitare), Emmanuel Duprey (piano Fender), Akim Bournane (basse), Julien Charlet (batterie) et Arnold Moueza (percussions) - explique l’impact physique de cette session. Même lorsque la rythmique bifurque au milieu d’un morceau sur une accroche quasi disco, le saxophoniste assume, garde le cap, les pieds campés au sol.

TTPKC & LE MARIN
TTPKC & le marin
Chief inspector
1 TTP 90
Encore une formation originale chez Chief Inspector. Trois saxophones et une batterie, pour un quartet qui puise aussi bien dans le bal musette et la musique klezmer que dans les traditions africaines, balkaniques ou les traitements électroniques. Il en résulte un jazz naviguant de compositions énergiques en improvisations. TTPKC & Le Marin, avec ce premier album, montre un désir de création, de mélanges, une prise de risque et quelques libertés qui séduisent.

- Blues

COMPILATION
Music maker
Dixiefrog
110 A. MUS
Elaborée par le label français Dixiefrog à partir de l’imposant catalogue de Music Maker, la double compilation (plus un indispensable livret) présente des bluesmen et women qui jouent en dehors des circuits commerciaux, dans la tradition folk.

Nathaniel mayer
I just want to be held
Fat Possum
110 MAY

TAJ MAHAL
Mkutano
Tradition & Moderne
110 TAJ
Quelque soit la musique que Taj Mahal joue, il réussit à nous transporter dans des voyages et des rencontres étonnantes qui narrent l’histoire, la vie du Blues.

Version imprimable de cet article Imprimer

Rester connecté

Newsletter :

Articles liés :

Voir aussi ...