Accueil > Les collections > Bibliographies > Musique, Cinéma, Arts & Loisirs > Tendances, les nouveautés > Tendances n°12 - Espace Musique
Tendances n°12 - Espace Musique
Février 2006

- 

CLASSIQUE


- Musique de chambre

Jean Sébastien BACH
Concertos italiens
Alexandre Tharaud, piano
Harmonia Mundi
3 BAC 11.11
Poursuivant sa route vers le répertoire ancien (Rameau, Couperin), Alexandre Tharaud présente un programme peu fréquenté par les pianistes, celui des concertos de facture italienne adaptés par Bach. Ample et léger, il progresse avec la grâce d’un funambule à travers les entrelacs polyphoniques.

Jean Sébastien BACH
The Well-tempered clavier (le clavier bien tempéré), livres I et II (en deux coffrets)
D. Barenboïm, piano
Warner
3 BAC 11.11
Les tempos plutôt calmes, le legato enroulé dans un jeu de pédales, les nombreuses mises en lumière de parties grâce au deuxième échappement de clavier, et jusqu’à l’esprit, tout rappelle les légendaires enregistrements de Edwin Fischer. Une autre approche de l’œuvre de Bach, à côté de celle de Glenn Gould.

Johann Sebastian BACH
Sonatas and partitas for solo violin (sonates et partitas pour violon seul), BWV1001-1006
Julia Fischer, violon
Pentatone
3 BAC 11.41
La jeune prodige allemande parvient à éclairer ces pages ardues d’une lumière solaire, à les parer de sonorités limpides et charnelles tout en surmontant leurs difficultés techniques avec une maestria incroyable.

Jean Sébastien BACH
Cello suites (suites pour violoncelle seul)
Truls Mork, violoncelle
Virgin
3 BAC 11.43
Les pieds sur terre, la tête dans les étoiles, Truls Mork a réussi l’improbable rencontre entre le classicisme épuré de Pierre Fournier et l’enthousiaste rigueur de Casals sous les lumières discrètes de la rhétorique baroque.

Ludwig van BEETHOVEN
Diabelli-Variationen (Variations Diabelli), Bagatelles pour piano
Paul Komen, hammerflügel
WDR 3
3 BEE 11.11
La violence éruptive avec laquelle Paul Komen restitue l’oeuvre de Beethoven pourra paraître éprouvante à certaines oreilles délicates, mais entendre la monstruosité sonore produite par les Variations Diabelli, sur un instrument d’époque, est un élément essentiel à la connaissance de cette œuvre. On peut imaginer qu’on découvrira à l’avenir des instruments différents, voire peut-être encore meilleurs, des « Diabelli » au piano forte, mais, pour l’heure, ce disque décapant et explosif s’impose comme incontournable.

Johannes BRAHMS
Solo piano works (œuvres pour piano seul) : Variations sur un thème de Haendel, Variations sur un thème de Paganini, 6 pièces op.118, intermezzo op.117 n°2, 4 ballades op.10, 2 rhapsodies op.79, sonate n°3 op.5
Julius Katchen, piano
Decca
3 BRA 11.11
L’interprétation de l’œuvre pour piano de Brahms par Julius Katchen demeure l’une des références absolues de toute la discographie de ce compositeur.

Version imprimable de cet article Imprimer

Rester connecté

Newsletter :

Articles liés :

Voir aussi ...