Accueil > Les collections > Bibliographies > Musique, Cinéma, Arts & Loisirs > Tendances, les nouveautés > Tendances n°12 - Espace Musique
Tendances n°12 - Espace Musique
Février 2006

Savinien CYRANO DE BERGERAC
L’Autre monde, ou Les Estats et empires de la lune
Benjamin Lazar, déclamation baroque, Florence Bolton, dessus et basse de viole, Benjamin Perrot, luth, théorbe et guitare baroque
Alpha
304 CYR
Figure marquante parmi les libertins du XVIIe siècle, Cyrano de Bergerac (le vrai) fut un écrivain de premier ordre. La magie de la déclamation baroque par Benjamin Lazar redonne vie à ce premier roman de science-fiction de la littérature française.

Evgeny, pianiste KISSIN
Scriabine : Sonate n°3, Cinq préludes ; Medtner : Sonate op.38 n°1 ; Stravinsky : Trois mouvements de Petrouchka
RCA
311 KIS
Voici Evgeny Kissin à son zénith, pas seulement parce qu’il chante dans son arbre généalogique, mais parce que ces œuvres font briller ses qualités et nous rappellent quel fantastique artiste il est.

- Musique symphonique

Walter BRAUNFELS
Phantastische Erscheinungen eines themas von Hector Berlioz (Apparitions fantastiques sur un thème de H. Berlioz) ; Sérénade op.20
Radio-Symphonieorchester Wien, Dennis Russell Davies, dir.
CPO
3 BRA 20
Ce musicien rhénan (1882-1954), formé à Munich, connut une large audience de son vivant. L’approche du chef d’orchestre, D. Russell Davies met remarquablement en valeur les finesses de l’instrumentation et de la polyphonie. Elle épouse parfaitement les fluctuations du sentiment, tout en gardant la tête froide, à l’instar d’une musique dont le romantisme est malgré tout davantage pensé que senti.

Aram KATCHATURIAN
Violin concerto (concerto pour violon) ; Prokofiev : Concerto pour violon n°1 ; Glazounov : Concerto pour violon op.82
Julia Fischer, violon, Russian National Orchestra, Yakov Kreizberg, dir.
Pentatone
3 KHA 19.41
la première production de la virtuose traite un programme subtil, loin des grands concertos sur-joués, sans céder à la tentation de préférer le concerto de Tchaïkovski à celui de Glazounov comme représentatif du post-romantisme russe. Au-delà de la netteté de trait, le traitement de la thématique arménienne du concerto de Khatchaturian ne souffre d’aucune rigidité, ni de la qualité qui avait fait la gloire des nombreuses gravures de David Oïstrakh, dont Julia Fischer se réclame

Robert KURKA
Symphonie n°2, Jules César, épilogue symphonique, musique pour orchestre op.11, Sérénade pour petit orchestre
Grant Park orchestra, Carlos Kalmar, dir.
Cedille
3 KUR 24
Né près de Chicago, Robert Kurka (1921-1957), descendant d’émigrants tchèques étudia aux Etats-Unis avant de suivre l’enseignement privé de Darius Milhaud. Ce disque donne l’occasion - rare- d’écouter sa production symphonique, qui se révèle une belle surprise. En effet, Kurka écrit une grande musique symphonique du XXe siècle, qui ne singe personne et ne s’inscrit dans aucun univers particulier. Un auteur à découvrir !

Gustav MAHLER
Symphonie n°10 (version Deryck Cooke)
SWR Sinfonieorchester Baden-Baden und Freibourg, Michael Gielen, dir.
Hänssler
3 MAH 24
Michael Gielen parvient à mettre en valeur le caractère fragile et fragmentaire de cette mystérieuse dixième que Malhler a laissé inachevée. Une révélation.

Version imprimable de cet article Imprimer

Rester connecté

Newsletter :

Articles liés :

Voir aussi ...